Vous devez être connecté(e) pour répondre aux questions et participer aux débats.

Cette option est réservée aux membres de la Coalition Avenir Québec.

 

Cliquez ici pour devenir membre de la CAQ.

 

Vous êtes déjà membre de la CAQ?
Faites-nous parvenir votre numéro de membre et il nous fera plaisir de mettre à jour votre profil :

 

Votre numéro de membre CAQ :  

21 commentaires
  1. C’est un système qui est tellement sclérosé, que je me demande jusqu’à quel point on devrait le repenser et le repartir de zéro…

    pour faire une image, le système de santé me fait penser au silos à grains dans le port, ou chacun reste dans son silo sans communiquer avec le silo voisin.

        il y a 1 année
  2. Mais la privatisation… Vraiment? D’accord mais avec une surtaxe pour servir les services de solidarité en santé (aide aux handicapés physiques, etc.).

        il y a 1 année
  3. Manque une option, genre : À certaines conditions très strictes !

        il y a 1 année
  4. Considérant que nos médecins sont incorporés, je crois que la notion que « notre système de santé est public » est une illusion. Il existe des mécanismes (ou on peut en créer) pour réglementer la tarification (comme pour les syndic de faillite) et assurer qu’il n’y ait pas d’abus et d’autres mécanisme pour s’assurer que tout le monde soit bien servi.

        il y a 1 année
  5. Je dirais oui seulement si cest a but non lucratif…. la santé n’est pas une business. ..

        il y a 1 année
  6. Le régime public doit développer plus de partenariat avec le privé, réduisant les délais et aussi la structure publique lourde et coûteuse.

        il y a 1 année
  7. Le public coûte moin cher que le privé

        il y a 1 année
  8. Vraiment? Ça n’a pas toujours été le cas. À mon avis (et j’assume qu’il puisse s’agir d’un préjugé), Au début, le privé revenait moins cher. Tellement que le gouvernement s’est mis à sous-traiter certains de ses départements (genre les TI ? Ingénieurs? …). Maintenant qu’il est dépendant, le gouvernement paie trop cher pour ce qu’il pourrait/devrait faire lui-même. Ça ne peut pas nous coûter moins cher si on le fait faire par quelqu’un d’autre. C’est simple comme Cost+ Profit = facture au gouvernement. Quand tout se fait dans les règles de façon transparente, il n’y a pas de problème à ça. C’est quand il y a du « favoritisme partisan » que j’ai un sérieux problème.

    Et la guerre que les syndicats font à la sous-traitance est justement basé sur cet argument. L’État pourrait sauver des centaines de million de $$$ s’il rapatriait plusieurs de ces départements à l’interne.

    La bataille public/privé ne sera pas terminée tant qu’on ne comprendra pas qu’il faut danser ensemble à la place.. mais ça, il y a juste en Scandinavie qui l’ont compris..

        il y a 1 année
  9. Le problème avec le privé en santé c’est que c’est un oligopole de 3-4 pharmacies pis compagnies médicales qui décide du prix pis qui charge 30x ce que ca vaut, voir Épipen

        il y a 1 année
  10. Je ne crois pas que la solution soit de monnayer la santé des gens. Oui, le système actuel piétine, mais il y a de la place pour changer les façons de faire et rendre les services plus accessibles et plus efficaces. Le tour de force sera de tout négocier avec l’Association des médecins omnipraticiens du Québec et la Fédération des médecins spécialistes du Québec pour un meilleur partage des responsabilités avec les autres intervenants en santé.

        il y a 1 année
  11. C’est pas le foutu système qui marche pas c’est le nombre de médecins qui est bas…..

        il y a 1 année
    • Si le nombre de médecin est bas, pourquoi avons nous le nombre le plus élevé de médecin au pro ratta de la population ?

          il y a 1 année
  12. parce que le ratio MD/hab. n’est pas égale au ratio patient/MD ? J’avoue que je ne connait pas la réponse, mais la simple statistique du MD/hab. me semble insatisfaisante pour tirer toute conclusion.. Le ministre Barrette l’a toujours dit.. des médecins, il y en a mais faut les forcer à prendre plus de patients. Sa loi 20 (?) qui force les MD à prendre 1500 patients est justement pour palier à ça.

    Donc deux solutions: soit on augmente le nombre de MD ou ils travaillent plus. Avec les orientations du gouvernement actuel, qui diminue le nombre d’entrée en médecine pour les prochaines cohortes et les lois misent en place, on comprends que le gouvernement veut les faire travailler plus…

    Est-ce que les MD sont près pour une réorganisation du travail? L’histoire va nous le dire..

        il y a 1 année
    • Le médecin de ma femme a refusé de me prendre à cause des quotas du ministère – ça dans un « clinique familiale ». Celui qui m’a pris a plus que 2000 patients à charge. Il dit que les nouveaux sont paresseux – ils ne veut qe 600 – 700 patients. Il y a quelquechose qui n’est pas correct.

          il y a 1 année
  13. Non les médecins sont pas prêt pour une réorganisation du travail y gagnerais pu 8x le salaire moyen. Pour ce qui est des orientation sur les entrée en médecine, c’est le syndicat des médecins qui décide (Collège). Mais ils ont quand même les avantages des travailleurs autonomes. Ils ont juste un pouvoir disproportionné. Je comprends par contre que le nombre d’entrée va aussi avec les ressource qu’on leur donne, qui sont aussi insuffisante.

        il y a 1 année
  14. Je suis en faveur du pratique mixte – publique/privé avec des tickets mderateurs modestes ou un déductible, avec hôpitaux privées permises, et l’assurance publique. Le RAMQ devrait permettre aux professionels de pratiquer dans le privé. C’est plutôt le système européen.

        il y a 1 année
  15. …Sauf qu’un Dr au privé fait juste les intervention qui charge cher pis qui se font vite, y’a la moitié des intervention que tu seras pu capable d’avoir. Le ticket modérateur non merci j’ai déjà assez d’impôt qui va en santé. Les médecins sont formé à rabais dans des écoles publiques, y pourrait travaillé a rabais dans le publique un peu aussi. Y mérite leur salaire, mais on mérite des soins. Ici y’a une clinique privé qui ferme parce que y serait obligé d’ouvrir plus d’heure, mais c’est impossible avoir un rendez-vous. Vous connaissez beaucoup de commerce qui ferme parce qu’ils ont trop de clients?

        il y a 1 année
  16. oui mais dans un contexte de partenariat comme par exemple quand le public ne peut plus suffire à la tâche, le privé pourrait prendre la relève;

        il y a 1 année
    • J’ai répondu oui à la question mais effectivement, je d’accord avec vous, il faut privilégier le système public.

          il y a 7 mois
  17. Comment le publique peut ne pas suffir, c’est censé être le seule mode en ce moment. Au prix qui me coute sur ma paie j’espere que si je suis malade je peux me faire soigné!

        il y a 1 année

Laisser un commentaire