Vous devez être connecté(e) pour répondre aux questions et participer aux débats.

Cette option est réservée aux membres de la Coalition Avenir Québec.

 

Cliquez ici pour devenir membre de la CAQ.

 

Vous êtes déjà membre de la CAQ?
Faites-nous parvenir votre numéro de membre et il nous fera plaisir de mettre à jour votre profil :

 

Votre numéro de membre CAQ :  

11 commentaires
  1. C’est par le processus électoral que les politiciens sont élus ou battus.

        il y a 1 année
  2. Historiquement notre système démocratique et constitutionnel est basé sur le système anglais britannique et dans les faits, la procédure d’impeachment est tjrs en vigueur si elle ne fut pas modifiée ou abrogée. Cette procédure offre le pouvoir au tribunaux donc à tour citoyens de demander une enquête pour un méfait qui peut être transmis en justice. Donc cette forme d’initiative populaire est légale et constitutionnelle

        il y a 1 année
  3. Je crois très profondément que si un manque de rigueur ou bien que le député d’une certaine région ne représente pas la raison première de pourquoi il a été élu dans son comté, les membres de ce même comté devraient pouvoir destituer celui quils ont mis au pouvoir.

        il y a 1 année
  4. Je suis en accord avec l’idée mais le processus doit s’assurer d’éviter les abus (chialeux) qui nous enverraient en élections à tous les 6 mois parce que c’est pas « leur » élu qui est en place.

        il y a 1 année
  5. Non, les élections au 4 ans servent déjà à ça.

    Il serait préférable d’approfondir les enquêtes sur les candidatures avant les élections pour faire un meilleur dépistage d’éventuels problèmes avec un futur Député

        il y a 1 année
  6. Dans notre système avec plusieurs partis politiques, il n’arrive que très rarement qu’un député soit élu avec une majorité des voix (50%+). Donc avoir une majorité pour destituer un député serait probablement la norme… Non merci.

        il y a 1 année
    • Et t’aimerais tu qu’il continue à nous mentir et vole?

          il y a 1 année
  7. Le but c’est de les soumettre même avec moin de 50 si possible, c’est nos employés après tout.

        il y a 1 année
  8. Notre système fait que lorsqu’un politicien se retrouve dans une position où il est clairement accusé, il est pratiquement forcé de démissionner. Tant que nos élus pourront être dans cette position, je ne vois pas l’utilité de modifier quoi que ce soit. D’un autre coté, si on n’aime pas la gestion d’un élu, on n’a qu’à le virer lors de l’élection suivante.

        il y a 1 année
    • Il s’agit d’avoir un contre pouvoir.

          il y a 1 année
  9. Il ne s’agit de juste l’expulser quand il est corrompu, mais aussi quand il plaît pas à la population

        il y a 1 année

Laisser un commentaire