Vous devez être connecté(e) pour répondre aux questions et participer aux débats.

Cette option est réservée aux membres de la Coalition Avenir Québec.

 

Cliquez ici pour devenir membre de la CAQ.

 

Vous êtes déjà membre de la CAQ?
Faites-nous parvenir votre numéro de membre et il nous fera plaisir de mettre à jour votre profil :

 

Votre numéro de membre CAQ :  

4 commentaires
  1. Je ne veux pas démarrer de débat ici mais il suffit de lire cet article pour comprendre l’importance de la fluoration de l’eau potable. Malheureusement dans ce domaine, la désinformation est tellement répandue que même Trump n’y pourrait rien pour la contrer. http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/697320/eau-fluor-hausse-carie-dentiste-calgary

        il y a 1 année
  2. Il y a peu de chose naturel dans ce monde. L’eau ayboire doit demeurer pure mais encore là on lui fait subir des traitements au chlore. En fait le fluor tout comme le chlore sont des éléments chimiques très réactifs. Le revirement dans le dossier des allergies aux arachides devrait nous inviter à la prudence.

        il y a 1 année
  3. Je me méfie d’un reportage qui accuse la « non fluoration » d’être coupable d’une hausse marquée des caries. Cela sent la manipulation à plein nez.

    À part une meilleure santé dentaire, que nous apporte la fluoration de l’eau? Rien, si j’ en crois ce que j’ai lu sur le sujet. Je ne crois pas que l’état de la bouche des Québécois soit en si mauvaise santé que cela justifie de médicamenter toute une population avec un produit encore très controversé; sans compter que ce fluor sera finalement rejeté dans nos cours d’eau; c’est ce que l’on veut, vraiment?. J’aimerais bien remonter la filière de ceux qui préconisent la fluoration de l’eau potable; il y a des intérêts financiers évident ici.

    Supportons financièrement les personnes à faible revenu pour leur hygiène dentaire et on résoudra une grosse partie du problème et cela se fera sans essayer de tuer une mouche avec un canon.

        il y a 1 année
    • Je suis d’accord avec toi François. D’ailleurs un jugement de la Cour Suprême datant de 1956 stipule que l’ajout de fluor à l’eau potable constitue de la médication préventive et forcée. Ors selon l’article 19 du code civil du Québec, nul ne peut forcer un individu à prendre des médicaments.

          il y a 1 année

Laisser un commentaire