Vous devez être connecté(e) pour répondre aux questions et participer aux débats.

Cette option est réservée aux membres de la Coalition Avenir Québec.

 

Cliquez ici pour devenir membre de la CAQ.

 

Vous êtes déjà membre de la CAQ?
Faites-nous parvenir votre numéro de membre et il nous fera plaisir de mettre à jour votre profil :

 

Votre numéro de membre CAQ :  

5 commentaires
  1. Il faut juste qu’il est un cour de politique avant de pouvoir voté.

        il y a 1 année
    • Est-ce que le DGEQ ne devrait pas être plus stricte sur la notion de « capacité à voter »? Les règles sont en place, mais sur le terrain le DGEQ a comme mission de « faire voter le plus de gens ». Ça implique que des gens qui ont de la misère à se rappeler leur choix entre le moment ou ils partent de la table pour se rendre dans l’urne, finissent par se faire rejoindre par leur conjoint qui au final prend la décision pour eux. Sur ce point il y a pas mal un double standard, puisqu’on discrédite des personnes sur la base de l’âge (les jeunes), mais on permet à des gens qui ont pas nécessairement les capacités pour effectuer ce choix (certaines personnes âgées).

          il y a 1 année
  2. Les jeunes ne sont pas suffisamment intéressés. Il faut leur faire des tribunes pour qu’ils puissent prendre pieds dans la politique.

        il y a 1 année
  3. On devait s’assurer d’abord que ceux qui on le droit de voter le fasse. On ne peut pas régler le problème du désintéressement des citoyens face aux élections en amenant des adolescents aux urnes.

        il y a 12 mois
    • Il est prouvé que plus une personne acquiert jeune le droit de vote et plus elle sera porté à s’intéresser à la politique et à voter ultérieurement dans sa vie, donc la meilleure façon de  » s’assurer que ceux qui on le droit de voter le fasse  » est justement de les habituer plus jeune à le faire.

          il y a 11 mois

Laisser un commentaire