Vous devez être connecté(e) pour répondre aux questions et participer aux débats.

Cette option est réservée aux membres de la Coalition Avenir Québec.

 

Cliquez ici pour devenir membre de la CAQ.

 

Vous êtes déjà membre de la CAQ?
Faites-nous parvenir votre numéro de membre et il nous fera plaisir de mettre à jour votre profil :

 

Votre numéro de membre CAQ :  

11 commentaires
  1. Malheureusement, depuis plusieurs années, le train de banlieue ne suffit plus à la demande. Il est plus que temps d’offrir une alternative intéressante aux automobilistes en périphérie de Montréal si on veut réduire la congestion sur nos routes et les émissions polluantes.

        il y a 1 année
  2. Bien d’accord si le besoin est concret.

        il y a 1 année
  3. Il faut s’assurer que le projet est autosuffisant et que les partenaires tels que les villes sont parties prenantes.

        il y a 1 année
  4. je ne suis pas assez au courant du dossier pour me prononcer

        il y a 1 année
  5. Oui je suis d’ accord,mais il faut s’ assurer que ce projet va être rentable pour la CDPQ.Ce sont nos épargnes qui sont en jeu. Le gouvernement a assez créé de gouffres sans fond ces dernières années: Pétrole…cimenterie…informatique etc…Il y a encore trop d’ inconnu en jeu dans le projet de REM

        il y a 1 année
  6. Tout projet concernant le transport en commun doit être appuyé à 100%, et je dirais, même à 110%. Mais, en même temps, il faut s’assurer que l’offre soit en concordance avec TOUTES les autres offres. Par exemple, les correspondances doivent se faire en tout temps, les tarifs doivent êtres harmonisés, les billets de correspondances doivent être acceptés partout, etc… Pour cela, il n’y a qu’UNE seule solution: UNE SEULE société de transport qui dessert l’ENSEMBLE du territoire du grand Montréal et qui s’occupe des autobus, métro et trains de banlieue. Qui est non-politisée et non-partisane. Qui facture et reçoit les montants des endroits ou le transport est disponible. Qui est responsable à 100% de TOUS les projets de développement du transport en commun. Qui prends des décisions, sans être obligée d’aller consulter les villes et autres endroits. Qui a le pouvoir de décréter les endroits ou le transport passera, les trajets, les horaires, les tarifs, les voies réservées, etc… Mais, un organisme public qui aura à être clair, net et précis envers la population et qui sera redevable aux citoyens.

        il y a 1 année
  7. Si on considère que les voitures n’auront plus de conducteurs dans une douzaine d’année, est-ce que ça va changer toute notre logistique de transport? est-ce que le train sera encore d’actualité dans 15 ans?

        il y a 1 année
    • Billy, même si les voitures n’auront plus de conducteur, il y aura des autos dites « solos » qui circuleront. Ce qu’il faut faire, c’est de diminuer de façon drastique les voitures dites « solos », et même, si nous avons la possibilité, de les faire disparaître complètement. Les gens doivent apprendre à utiliser d’autres moyens de transport alternatifs ou bien, être « obligés » de faire du co-voiturage à plus de 3 personnes.

          il y a 1 année
    • On dit que la voiture autonome pourra circuler plus rapidement et plus près des autres voitures. Quand nous pourrons commander notre voiture qui arrivera à notre porte, qui voudra marcher jusqu’au train? Peut-être le train sera encore nécessaire mais nos méthodes de transport vont changer drastiquement avec les nouvelles technologies alors il faut bien étudier les choses

          il y a 1 année
  8. Je suis d’accord avec le projet de train, mais nous devrions prendre le temps de bien faire les choses au départ étant donné les coûts importants et s’assurer que ce soit rentable et répond aux besoins.

        il y a 1 année
  9. Comment peut-on reprocher au PQ et au PLQ de ne pas avoir commandé un BAPE pour la cimenterie de Port-Daniel, le projet le plus polluant d’Amérique du Nord, et du même souffle faire fi les recommandations du même BAPE sur le projet de la CDPQ? Je signale que les plans prévus ne sont même pas arrimés aux infrastructures existantes. Si la CDPQ doit aller de l’avant avec son projet, financé avec l’argent des contribuables, j’exige qu’elle réponde plutôt que de dénigrer le BAPE!

        il y a 1 année

Laisser un commentaire